Une m?re est une m?re, quelle que soit l’esp?ce

Une nouvelle étude internationale sur l’attitude des macaques rhésus femelles vis-?-vis de leurs nouveau-nés a montré que le comportement des m?res macaques est presque identique ? celui des m?res humaines envers leurs bébés. Les résultats ont été publiés en ligne dans la revue Current Biology; ils offrent une preuve fascinante de l’évolution de l’interaction m?re-enfant.

Les parents humains adoptent un comportement tr?s caractéristique envers leurs nouveau-nés: ils les bercent, les observent, tentent de croiser leur regard ou de garder un contact visuel, exag?rent leurs gestes, changent le ton de leur voix, les embrassent ou sourient. Une équipe de recherche internationale vient de découvrir que les macaques femelles utilisent exactement les m?mes comportements pour communiquer avec leurs petits (ils ?embrassent? m?me leurs bébés en faisant claquer leurs l?vres).

Les chercheurs, originaires d’Italie et des États-Unis ont étudié le comportement des nouveau-nés macaques femelles pendant les deux premiers mois de leur vie. Ils ont constaté que de nombreuses attitudes chez les macaques femelles adultes étaient identiques aux attitudes parentales humaines envers leur enfant. En effet, les singes observent leur rejeton sans porter aucune attention ? ce qui se passe autour d’elles dans une pi?ce, essaient d’établir un contact en rapprochant la t?te de leur enfant vers leur visage et font claquer leurs l?vres en les regardant (un geste que le nouveau-né reproduit souvent reproduit par la suite). Par ailleurs, lorsqu’on les sépare de leurs petits, les m?res réduisent la distance qui les séparent en penchant leur t?te de façon ? entrer dans la ligne de vision de leur petit et ? attirer leur attention.

Les bébés macaques réagissent également bien ? leurs m?res, et montrent une certaine sensibilité ? l’expression, aux mouvements et ? la voix de leur m?re. Comme avec les bébés humains, ils sont également capables d’attirer l’attention de leur m?re, ce qui prouve qu’ils sont capables de réactions émotionnelles et d’interaction au m?me titre que les nouveau-nés humains.

?Le regard mutuel, l’imitation néonatale, les gestes de l’enfant et les mimiques exagérées sont des signes distinctifs de communication interpersonnelle que l’on retrouve aussi bien chez la m?re humaine que chez la m?re macaque; ils montrent également une compréhension mutuelle des intentions et émotions de l’autre.?

?Pendant des années, on pensait que ces capacités étaient réservées aux humains, bien que partagées dans une certaine mesure avec les chimpanzés?, déclare le professeur Pier Francesco Ferrari de l’Universit? degli Studi di Parma en Italie.

Les découvertes de l’équipe jettent un doute sur cette affirmation, qu’il faudra désormais reconsidérer. L’étude montre que les macaques poss?dent tout un éventail de qualités en mati?re de communication et d’éducation que l’on commence ? peine ? identifier.

Cependant, l’étude rév?le également un contraste intéressant concernant le comportement m?re/nouveau-né. L’attention portée par les m?res macaques ? leurs petits cesse bien plus rapidement que chez les humains, et lorsque les bébés macaques arrivent ? l’âge d’un mois, cette attention a pratiquement disparue.

Le professeur Ferrari reconnaît que cette attitude est surprenante, mais explique que ?le développement des macaques est bien plus rapide que celui des humains. Les capacités motrices d’un macaque de deux mois peuvent ?tre comparées ? celles d’un bébé humain de [8 ? 12 mois]. Aussi les macaques deviennent-ils indépendants beaucoup plus tôt; au cours des premier et deuxi?me mois de vie, les nouveau-nés préf?rent communiquer avec leurs compagnons du m?me âge.?

Les résultats de recherche offrent des preuves fascinantes sur l’origine du développement humain adulte-enfant. Les chercheurs concluent: ?Nos résultats montrent que les humains ne sont pas la seule esp?ce ? montrer des signes de communication émotionnelle entre la m?re et l’enfant. Au contraire, nous pouvons suivre la base évolutionnaire de ces comportements que l’on consid?re vitaux pour l’établissement d’un échange social avec d’autres macaques.?

Pour de plus amples informations, consulter:

Current Biology:
http://www.cell.com/current-biology/home

Universit? degli Studi di Parma:
http://www.unipr.it/

LIRE EGALEMENT: 29629, 30517

Catégorie: Divers
Source des informations: Current Biology
Référence du Document: Ferrari, P. F. et al. (2009) Reciprocal face-to-face communication between rhesus macaque mothers and their newborn infants. Current Biology (sous presse), publié le 8 octobre. DOI: 10.1016/j.cub.2009.08.055.
Codes de Classification de l’Index des Sujets: Coordination, coopération; Sciences du vivant; Recherche scientifique; Aspects sociaux

RCN: 31372

http://cordis.europa.eu/fetch?CALLER=FR_NEWS&ACTION=D&SESSION=&RCN=31372

Authors

Related posts

Top